LSCV

LSCV

Depuis 1883 contre la vivisection et pour les droits de l'animal

Profession : trappeur de singes

Nazir Jaffar, 33 ans, installe depuis plusieurs années des pièges pour capturer des primates à Midlands et dans la région de Montagne-Blanche.

Cette activité lui rapporte gros. «J’ai construit plus de la moitié de ma maison avec l’argent obtenu de la vente des singes que je capture».
«Souvent, on me vole mes pièges avec les singes qui s’y trouvent. L’autre jour, j’avais oublié de nourrir les singes capturés. Ils se sont battus à l’intérieur des cages et quand j’ai ouvert, j’ai été mordu et ils se sont enfuis.» Debout devant une cage contenant six singes, dont une guenon et ses petits, Jaffar dit qu’il a placé une quinzaine de pièges dans différentes régions du centre de l’île. Il part chaque jour vers 4 heures du matin pour vérifier ses pièges et enlever les animaux pris. Il embarque alors les singes capturés dans des sacs en jute pour les transporter chez lui.
Jaffar encaisse environ 30 dollars par singe, qui sera vendu entre 3 et 6 fois plus cher à un élevage de l’île. Qui revendra sa descendance plusieurs milliers de dollars. Si Jaffar est un trappeur reconnu, plusieurs milliers de braconniers fourniraient aussi les élevages de l’île.

Luc Fournier