LSCV

LSCV

Depuis 1883 contre la vivisection et pour les droits de l'animal

Léger assouplissement de l’obligation des tests sur animaux pour les cosmétiques en Chine

Depuis le 30 juin 2014, l’administration Chinoise a cessé d’exiger des tests sur animaux pour les cosmétiques dits « ordinaires », comme les shampooings et certains produits de soins pour la peau.

Les fabricants peuvent, lorsque cela est possible, utiliser les données existantes en toxicologie ou évaluer les produits sur des cultures cellulaires. On estime que cela permettra d’épargner chaque année plus de 300’000 lapins, cobayes, souris et autres animaux.
Malheureusement, la nouvelle règle ne s’applique pas aux produits importés ni aux cosmétiques à usage spécial, comme les colorants pour les cheveux et les écrans solaires.

La Chine a commencé à exiger des tests sur les animaux pour certains produits cosmétiques en 1990. Cette obligation a été élargie à tous les produits en février 2012, fermant un marché de plusieurs milliards de dollars aux fabricants refusant les tests sur les animaux. Suite à cette nouvelle interdiction, certaines entreprises ont abandonné leur politique de tests sans animaux, en vue de continuer à vendre leurs produits en Chine. D’autres au contraire, ont décidé de se retirer du marché chinois. Ces marques qui méritent d’être activement soutenues portent notamment le label HCS.

Luc Fournier