LSCV

LSCV

Depuis 1883 contre la vivisection et pour les droits de l'animal

Le Canada, premier Etat à autoriser sur son territoire la vente de saumon transgénique. Et sans étiquetage !

L’entreprise américaine AquaBounty Technologies a annoncé, le 4 août 2017, avoir livré depuis le début de l’année, 5 tonnes de son saumon transgénique aux commerces canadiens. Le Canada devient ainsi le premier Etat à accepter que ce saumon soit commercialisé. Ronald Stotish, le PDG de l’entreprise basée dans le Massachusetts, n’a pas caché sa satisfaction, se réjouissant « d’augmenter » sa capacité de production.

Produit par modification génétique en 1989, ce poisson de l’espèce Salmo salar (saumon d’Atlantique) peut atteindre sa taille adulte au bout de 16 à 18 mois, au lieu de 30 mois pour un saumon d’Atlantique non modifié. Cette croissance accélérée est due à l’introduction dans son génome d’un gène produisant une hormone de croissance qui provient du saumon quinnat du Pacifique.

AquaBounty a dû patienter 25 ans avant d’obtenir, en mai 2016, une autorisation de mise sur le marché du ministère canadien de la santé et de l’Agence canadienne d’inspection des aliments. Les deux institutions ayant conclu que ce saumon OGM était « aussi sain et nutritif pour les humains et le bétail que le saumon classique ». Déclarations qui ont provoqué une pluie de critiques de nombreuses organisations, accusant le gouvernement de ne s’être appuyé que sur les données transmises par AquaBounty pour fonder sa décision. De plus, aucun expert indépendant n’aurait pu avoir accès à ces données, soumises au secret industriel.

Du saumon OGM non étiqueté comme tel

La décision canadienne suscite d’autant plus d’inquiétude que le saumon OGM est vendu sans étiquetage spécifique, la réglementation canadienne l’imposant uniquement si un produit représente un risque. Suite à la pression de plusieurs organisations de protection de l’environnement et de consommateurs, certaines chaînes de supermarchés ont déjà annoncé qu’elles ne comptaient pas en vendre. Pour le moment.

Le saumon OGM toujours interdit aux USA

Aux Etats-Unis, AquaBounty avait déjà obtenu en novembre 2015 l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) de commercialiser son saumon OGM. Mise sous pression, la FDA avait décidé deux semaines plus tard de la retirer, tant qu’une ligne claire en matière d’étiquetage n’aurait pas été définie. La vente et la commercialisation du saumon OGM y est toujours interdite.

Luc Fournier