DE | IT

search


Kontakt
maps

Links


Fr


De

Revue de presse

2012


Juin 2012

Peu d’acheteurs pour la viande de baleine

Les trois quarts des 1200 tonnes de chair de baleine pêchées en 2011 par l'Institut nippon de recherche sur les cétacés n'ont toujours pas trouvé preneur. »» Suite

 

2011

Novembre 2011

Volaille maltraitée : Changement de fournisseur pour Mc Donald’s

Une vidéo tournée dans le Minnesota en caméra cachée  par l’organisme Mercy for Animals (Pitié pour les animaux) dans l’élevage Sparboe Egg Farms, dévoilait le sort peu enviable de la volaille : poule attachée à une corde qu’un employé s’amuse à faire tournoyer dans les airs, cadavres laissés plusieurs jours dans des cages avec des poules vivantes, etc.
Craignant une mauvaise publicité suite à la diffusion des images, Mc Donald’s annonçait dans un communiqué avoir demandé à son fournisseur Cargill de cesser tout approvisionnement d’œufs auprès de Sparboe Egg Farms.
Si les abus infligés aux animaux sont choquants, ils sont tout à fait légaux, selon Nathan Runkle, directeur de Mercy for Animals. Il n’existe pas de loi fédérale réglementant la façon de traiter la volaille et certains Etats font preuve de laxisme envers leurs exploitations.

.............................................................................................................................

Pays-Bas

Interdiction des abattages rituels d’animaux sans étourdissement

Après la Suède, le Luxembourg, la Norvège et la Suisse, les Pays-Bas ont à leur tour interdit (par 116 voix contre 30) l’abattage rituel, sans étourdissement préalable des animaux.

.............................................................................................................................

Mars 2011

Volaille - Détermination du sexe dans l’oeuf

Sans utilité pour les élevages de poules pondeuses ou d’engraissement des volailles, des centaines de millions de poussins mâles sont gazés ou broyés vifs chaque année sitôt sortis de l’oeuf. Rien qu’en Suisse, 2,6 millions de poussins mâles sont ainsi abattus annuellement.

Des vétérinaires de l'Université de Leipzig (DE) ont mis au point une méthode permettant de déterminer le sexe de l’animal au 8ème jour de l’incubation, en se basant sur la teneur en œstrogène de la coquille de l'œuf. Ce nouveau procédé pourrait progressivement mettre fin au massacre des poussins. A terme, l’utilisation de la spectroscopie devrait même permettre de déterminer le sexe de l'animal à partir de la première journée d'incubation. Il serait ainsi possible d'acheminer les œufs "mâles" non incubés sur le marché alimentaire.

2010


Septembre 2010

Rejet du Conseil des Etats le 20 septembre 2010, de la motion Interdiction d’importer des produits dérivés du phoque »» Suite

.............................................................................................................................


Création du Parti Suisse pour la protection
des Animaux (PSpA)

Lancé en juillet 2010, le PSpA se fixe pour priorité d’introduire le thème du bien-être animal dans la politique, l’économie et la société. Interrogé à l’occasion du communiqué annonçant le lancement de ce nouveau parti, Renato Pichler déclarait :
« En Suisse, nous n’avons pas de lobby animal en politique, ni dans l’industrie. Par ailleurs, dans les statuts des autres partis politiques, la notion de bien-être animal est inexistante. Notre parti souhaite combler cette lacune. Nous allons prouver que l’éthique a sa place en politique. En nous appuyant sur une politique honnête, transparente et durable, nous allons également essayer d’impliquer ceux qui jusqu’alors hésitaient à s’engager politiquement. Les électeurs pourront compter sur nous chaque fois que les intérêts des animaux seront en jeu, ce qui est bien plus souvent le cas qu’on ne le pense. Que les personnes et les animaux vivent paisiblement ensemble ne sera possible que si chacun y met du sien. Dès lors, la protection des individus va de pair avec celle des animaux et de l’environnement. »

Les personnes intéressées peuvent prendre contact avec le secrétariat du PSpA ou visiter leur site internet www.tierpartei.ch (uniquement en allemand)

Ligne directrice du Parti suisse pour les animaux

Le Parti des animaux s’engage en faveur d’une constitution éthique basée sur la durabilité et le respect. Au nombre de ses objectifs :
-Protection des animaux et sauvegarde de leurs intérêts
-Sensibilisation au bien-être des animaux et évolution vers des comportements respectueux envers ceux-ci, adaptés à leur espèce
-Remplacement des expériences sur les animaux par des méthodes alternatives, défendables médicalement et sur le plan éthique
-Renforcement d’une économie agricole suisse durable, basée sur des fondements éthiques
-Protection et développement des espaces vitaux naturels des animaux

.............................................................................................................................

Diffusion du DVD produit par Kate Amiguet de la Fondation MART

DVD « Derrière les portes »

Il y a des organismes de protection de la nature ou des animaux dirigés mollement et qui, bien que comptant de nombreux salariés, ne font pas grand chose. Et puis il existe des organismes qui, avec une poignée de volontaires, font un travail remarquable.
C’est le cas de la Fondation MART qui diffuse ce DVD. Il s’agit d’images tournées en 2009 et 2010 dans des exploitations détenant des animaux de rente dans les cantons de Fribourg, Vaud et Valais. On y voit la misérable existence de cochons, lapins, bovins et autres animaux. Certains sont détenus dans une totale obscurité en pleine journée. D’autres sont entassés dans des « usines à viande ». De nombreuses images montrent des infractions flagrantes à la législation. Dans ces cantons, où le nombre d’exploitations dépasse largement les moyens attribués aux autorités de contrôles, et où la pression politique muselle les interventions visant à mettre fin à ces pratiques hors-la-loi, ces images sont salutaires. A diffuser autour de soi.

Le DVD est distribué gratuitement. Durée 52 minutes. Infos : www.mart.ch. Dons et soutien : CCP 17-651235-3

.............................................................................................................................

Votation fédérale du 7 mars 2010

Pas d’avocat pour les animaux

Rejetée par plus de 70,5% des votants, l’initiative est passée à la trappe. Le Conseil fédéral y était fermement opposé, indiquant préférer miser sur l'information, la prévention et les contrôles. « Préférer » ne voulant pas dire « faire », il ne se passera donc rien, le Conseil fédéral s’étant déjà retourné sur les nombreux autres sujets qui l’occupent.
Si une majorité de la population n’a retenu que les critiques émises par les détracteurs de cette initiative (coûts, abus de procédures etc.), c’est peut-être dû en partie au manque de mobilisation des organismes de protection des animaux. Comme si ce sujet ne les concernait pas. Du côté de la Protection suisse des animaux (PSA), à l’origine de l’initiative, on peut regretter qu’elle ait pu penser gagner cette votation en ne faisant appel qu’à des people et autres annonces coûteuses dans la presse. La mobilisation sur le terrain de protecteurs des animaux convaincus a clairement manqué. C’est bien dommage pour les animaux maltraités qui ne sont pas prêts de voir leurs bourreaux risquer autre chose qu’une amende symbolique. Il est d’ailleurs probable qu’encore aujourd’hui, peu de votants sachent qu’en cas de mauvais traitement, il est impossible pour un organisme de protection des animaux de se porter partie civile, à la différence d’autres pays comme la France. Répondant à cette  critique, la confédération et les opposants à l’instauration d’un avocat pour les animaux assuraient que les nouvelles dispositions pénales obligent les autorités à poursuivre les auteurs de mauvais traitements. On l’a vu en avril dernier après que plusieurs fêtards alcoolisés ont tué « avec barbarie » un agneau volé dans une ferme jurassienne. Interpellés le lendemain, il  ne devront répondre que de vols et dommages à la propriété.

.............................................................................................................................

Chine

Onze tigres morts de faim dans un zoo

Sur les onze animaux déjà morts durant les trois premiers mois de l’année 2010, six auraient succombés durant la même journée. Deux tigres affamés avaient déjà été abattus en novembre 2009 après avoir attaqué un gardien, a rappelé le Centre de protection des animaux sauvages de Shenyang. Ouvert en 2000, le zoo de Liaoning (nord-est de la Chine) est présenté par des agences de voyage en ligne comme une institution nationale de premier plan pour observer les animaux sauvages. Le zoo qui connaît en réalité des problèmes d’argent depuis plusieurs années détient les tigres dans des cages exiguës et humides.

.............................................................................................................................

Danemark

Une journaliste empoisonne 12 poissons : relaxée

Il n’y a pas que dans les laboratoires que l’on pratique des expériences imbéciles.
Pour démontrer la toxicité d’un shampoing, une journaliste danoise de la télévision publique DR, avait trouvé très intéressant d’en déverser un échantillon dans un aquarium contenant 13 poissons. Leur agonie avait été filmée et diffusée dans une émission de défense des consommateurs. 12 poissons avaient succombé en l’espace de trois jours. Un vétérinaire avait déposé plainte contre la journaliste, pour avoir fait subir des souffrances inutiles aux poissons et pour violation des lois sur la protection des animaux soumis à des expérimentations. D’abord reconnue coupable par un tribunal danois en 2009, la journaliste  avait fait appel en réclamant sa relaxe. Elle a obtenu gain de cause en mars 2010.
La Cour d'appel de Copenhague a conclu que le test pratiqué «ne relevait pas de la Convention européenne sur la protection des animaux soumis à des expériences de laboratoire». Ils ont également estimé qu'il «n'était pas suffisamment prouvé qu’elle avait occasionné angoisses et souffrances chez les poissons». La journaliste s'est déclarée «très heureuse par ce jugement très clair. C'est une grande victoire pour la liberté de travail des journalistes. Je n'ai pas été un bourreau de poissons et je n'ai pas violé les règles de protection des animaux, comme le souligne le jugement».

Extrait de la vidéo de l'émission danoise Kontant dans laquelle la journaliste Lisbeth Koelster a empoisonné les poissons en 2004

2008


Suisse


Des ânes mal détenus au Tessin

La SPA Tessinoise a découvert en avril dernier une dizaine d’ânes, détenus dans un enclos boueux et plein d’excréments. Les sabots d’une ânesse étaient tellement longs qu’elle ne pouvait se déplacer qu’avec difficulté.  Le vétérinaire cantonal a également constaté des traces de morsures sur des mâles détenus en groupe dans le même enclos. Depuis plusieurs années, la SPA dénonce les mauvaises conditions de détentions des équidés au Tessin.

.............................................................................................................................

Egypte



Vache égorgée pour un match de foot

Avant un obscur match contre l’Angola, l’équipe égyptienne s’est mise dans l’idée d’égorger une vache « pour leur porter chance » ont annoncé les joueurs. Un photographe de l’agence de presse Reuters, convié en février dernier pour immortaliser la scène expliquait : « Les joueurs ont encerclé la vache et l’on fait tomber par terre. Un des joueurs l’a tuée en lui enfonçant un couteau dans la gorge ».

.............................................................................................................................

Allemagne

Chat défenestré : En prison

Expliquant avoir « disjoncté » après sa rupture avec sa petite amie, un berlinois reconnaît avoir jeté du 5e étage le chat de son ex-compagne. Le chat est mort, l’homme fera 7 mois de prison ferme. En Suisse, il aurait été condamné à 500.-- francs d’amende. Avec sursis.


Inscrivez-vous à notre

Articles

»» Chasse

»» Foie gras

»» Revue de presse