DE | IT

search


Kontakt
maps

Links


Fr


De

Septembre 2011

Pas de foie gras au salon alimentaire de Cologne

Les organisateurs de l’important salon alimentaire Anuga, qui se tiendra en octobre à Cologne en Allemagne, ont décidé d’interdire la présence de producteurs de foie gras ainsi que la dégustation de ce produit.
Cette mesure a suscité l’ire de Bruno Le Maire, Ministre de l’Agriculture français. Dans un courrier adressé à son homologue allemand, dont il sollicitait l’intervention auprès des organisateurs du salon,  Bruno Le Maire écrivait: « Il importe à la filière française du foie gras d’être présente dans un salon visité par de nombreux acheteurs, dans une période précédant les fêtes de fin d’année ». Sans quoi, le ministre menaçait de boycotter l’ouverture du salon.
Du côté des organisateurs, les gesticulations du ministre français n’émeuvent guère. « Nous pensons que le foie gras n’a plus sa place sur notre salon » a déclaré la chargée de communication. « Il est interdit d’en produire dans de nombreux pays. En Allemagne, mais aussi en Italie, Norvège, Argentine… Nous avons pris une décision très claire et nous comptons nous y tenir. Il n’y a pas de foie gras sans gavage. Or, nous ne cautionnons pas cette pratique ».
En réponse aux critiques allemandes, le ministre français affirmait : « la France applique rigoureusement toute la réglementation communautaire sur le bien-être animal », ce qui est un mensonge selon l’organisme français de protection des animaux L214 : Depuis le 1er janvier 2005, une recommandation du Conseil de l’Europe proscrit l’usage de cages individuelles pendant le gavage. Mais en France, les producteurs ont bénéficié d’un délai de cinq ans, puis dix ans pour se mettre aux normes. Selon L214, « Les cages individuelles sont utilisées dans 90% des élevages. La majorité de la production de foie gras en France est donc non conforme à la réglementation européenne ».

..............................................................................................................

Janvier 2011

Production de foie gras en Belgique: un peu moins pire

Les nouvelles règles belges (troisième plus gros consommateur de foie gras dans l’UE) concernant la détention des canards pour la production de foie gras sont entrées en vigueur le 1er janvier 2011. Avec le nouvel arrêté royal du SPF Santé publique, les cages individuelles ont dû être remplacées par des cages collectives.
La vie d’un canard destiné à la production de foie gras est constituée de différentes phases. A l’âge de 11-12 semaines, les canards étaient introduits dans une salle de gavage et maintenus durant 14 jours dans des petites cages individuelles de 900 cm². Les nouvelles règles imposent des cages collectives devant contenir au minimum trois canards et avoir une superficie au sol d’au moins 1200cm² par canard.
Malgré tout, ces nouvelles dispositions ne règlent pas le gavage en tant que tel, qui reste un acte de cruauté légal infligé à un animal.
La France a produit 18'900 tonnes de foie gras en 2009, la Hongrie 2’550, la Bulgarie 2’300, l’Espagne 830 et la Belgique 23 tonnes.

..............................................................................................................

Décembre 2009 - Campagne pour l’arrêt de la vente du foie gras par le groupe MIGROS

Migros sans foie gras

Les fêtes de fin d’année ne riment pas avec fête pour la volaille. Rôtie, farcie, c’est surtout dans nos assiettes qu’elle est déclinée sous toutes ses formes.

La viande fait partie de notre quotidien alimentaire et il est souvent contraignant d’adopter un régime strictement végétarien ou végétalien. Dans beaucoup de restaurants, le « menu végétarien » ne se compose encore que d’un plat de pâtes sauce tomate. Lors d’invitations à un repas, la présence d’un convive auquel il faut préparer un repas spécial est aussi problématique. Comme si tout un repas ne pouvait pas -pour une fois- être végétarien.
Par contre, il y a des aliments que même les carnivores convaincus devraient refuser dans leurs assiettes. Certains animaux sont élevés et abattus dans des conditions tellement ignobles que le plaisir gustatif que l’on en retire devrait être irrémédiablement gâché.
Et pourtant non. Même d’actifs protecteurs des animaux continuent de se délecter de cuisses de grenouilles (démembrées pour la plupart vivantes et laissées agonisantes jusqu’à ce que mort s’en suive), de cailles (élevées en batterie, entassées dans des cages misérables) ou de foie gras.
Malgré les conditions d’élevage dénoncées depuis des années, cette « délicatesse », loin de voir sa production diminuer continue au contraire à ravir de nombreux consommateurs.
Quelles que soient les qualités qu’on lui trouve, la consommation de foie issu d’animaux gavés devrait donner la nausée à chaque individu doté d’un peu de compassion pour la souffrance d’autrui. Si les producteurs tentent de minimiser les contraintes infligées à ces animaux, en montrant des élevages soit-disant respectueux et sans contrainte pour la volaille, de nombreux films tournés en caméras cachées montrent qu’il n’en est rien une fois les portes de ces élevages refermées. Animaux intubés violemment, gavés rapidement à l’excès, souffrant d’inflammations en raison de la répétition des gavages et d’autres maladies… La production de foie gras ne provoque que misère et souffrance animale.

Néanmoins, les consciences commencent à s’éveiller. Des commerces toujours plus nombreux, notamment COOP et DENNER, refusent la vente de foie gras issu d’animaux gavés. Quant à Migros, si elle a renoncé à vendre ce produit dans ses succursales alémaniques, elle continue à le distribuer en suisse romande et sur le site de vente en ligne LeShop. Plus décevant encore, elle en fait même la promotion et enseigne la meilleure façon de le cuisiner dans ses écoles clubs !

 

Action « carte postale contre le foie gras »


Nous remercions par avance tous nos lecteurs de manifester leur mécontentement, en signant et en envoyant à la Migros la carte jointe à ce journal. Il s’agit d’une action de l’association « Migros sans foie gras » dont la LSCV et plusieurs organismes de protection des animaux ont apporté leur soutien.
D’autres actions seront menées, tels que tenue de stands d’informations, tractage et manifestations devant les Migros romandes. Par ces actions, nous espérons que la Migros prendra conscience que promouvoir un aliment dont la production provoque autant de souffrances n’est pas à son honneur.

Toutes les personnes intéressées à soutenir cette action peuvent consulter l’agenda des manifestations sur le site www.migras.ch ou prendre contact avec l’association à l’adresse mail suivante : contact@migras.ch


Méthodes de production
du foie gras


Le foie gras est l'organe d'une oie ou d'un canard, rendu malade par la suralimentation, gavé de force plusieurs fois par jour au moyen d'un tube de métal de 20 à 30 centimètres enfoncé dans la gorge jusqu'à l'estomac. Durant deux à trois semaines, l’animal ingère en quelques secondes une quantité de maïs telle que son foie finit par atteindre presque dix fois sa taille normale. Beaucoup d'animaux en meurent avant la date prévue d'abattage.
La quantité de maïs d'un seul gavage équivaudrait, pour un humain, à une ingestion subite de 10 kg de nourriture.


Inscrivez-vous à notre

Articles

»» Chasse

»» Foie gras

»» Revue de presse