DE | IT

search


Kontakt
maps

Links


Fr


De

Avril 2015

Campagne PEA - LSCV sur la production de lait

La LSCV a soutenu la campagne de l’association Pour l’Egalité Animale (PEA), lancée en mai en opposition à la grande campagne marketing pour la promotion et la consommation du lait par Swissmilk, la fédération des producteurs suisses de lait.

Un dépliant informatif a été imprimé et diffusé à 330'000 exemplaires dans les boîtes aux lettres des cantons de Genève et Vaud. Distribué au moment de la fête des mères, la couverture du dépliant montrant une vache au côté de son nouveau né, titrait : « On célèbre la Fête des mères, mais où sont leurs petits ? »

Combien de consommateurs de lait savent qu’une vache ne produit pas naturellement du lait comme par enchantement, mais doit vêler pour entrer en période lactation? Laquelle se réduit après environ 7 mois. Pour continuer à produire du lait, la vache doit à nouveau être inséminée, faire un petit et ainsi de suite. Après quelques années, lorsque son rendement baisse, la vache est envoyée à l’abattoir.

Après chaque naissance, le veau est rapidement enlevé à sa mère pour qu’il ne boive pas son lait. Certaines vaches ne supportent pas qu’on leur retire leur petit et peuvent meugler durant plusieurs jours pour l’appeler. Le veau, lui, part à l’engraissement. Même durant cette période il ne boira pas vraiment du lait de vache, mais du lait en poudre enrichi de graisse de porc, de boeuf et de coco. A quatre mois, il sera envoyé à l’abattoir.

L’homme est le seul mammifère qui boit encore du lait à l’âge adulte. La Société Suisse de Nutrition rappelle que l’on peut vivre en parfaite santé sans consommer de lait de vache. Le calcium se trouve dans le chou, le brocoli, les amandes, le cresson, le persil, les dattes, les figues, le cacao, les oranges, les pistaches et même dans l’eau du robinet ou les eaux minérales.

A qui viendrait l’idée de boire du lait de truie ou de chienne ? Comment peut-on trouver « normal » de boire le lait d’un autre animal ?
Sa consommation nous met face à un dilemme éthique. Il n’y a pas de vache laitière heureuse. Et la production bio ne change rien à la situation.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Articles liés : »» Les vaches suisses à trous


Inscrivez-vous à notre

Articles

»» Chasse

»» Foie gras

»» Revue de presse