DE | IT

search


Kontakt
maps

Links


Fr


De

Procès-verbal de l'Assemblée générale de la Ligue suisse contre la vivisection et pour les droits de l'animal, du 5 avril 2014 à Thônex, Genève

Ouverture de la séance à 14h00

Membres du Comité présents :

Max Moret (Président), Luc Fournier (Vice-président), Maja Schmid (Trésorière), Laurianne Parent (Secrétaire au Comité), Sylvie Benoît, Suzanne Karagöz

Membres du Comité absents et excusés :

Damiann Clerc, Michèle Loisel, Suzanne Wachtl

Ordre du jour

1. Lecture du procès-verbal de la dernière assemblée
2. Rapport du Président
3. Rapport de la Trésorière et des Vérificateurs aux comptes
4. Discussion et vote des deux précédents rapports
5. Elections statuaires du Comité
6. Elections des Vérificateurs aux comptes
7. Admissions/démissions
8. Divers

Ouverture de l'Assemblée générale

Le Président ouvre la séance et remercie les membres présents. Il annonce que cette Assemblée est légalement constituée, selon l'article 60 du code civil suisse et les statuts de la Ligue. Aucune proposition écrite n'étant parvenue au Comité, l'Assemblée peut se dérouler selon l'ordre du jour prévu.

1. Lecture du procès-verbal de la dernière Assemblée générale du 23 mars 2013

Les membres présents l'ayant lu dans le journal du mois de juin 2013, dispensent le Président de sa lecture et l'acceptent.

2. Rapport 2013 du Président

Le Président mentionne brièvement les actions décrites dans le rapport d’activité. Le déficit de recettes enregistré à la clôture des comptes est dû aux nombreuses actions engagées durant l’année et n’a rien de problématique, les finances restent très bonnes.
Les mailings de cartes se poursuivront car ils contribuent au financement de nos nouveaux projets et permettent de faire connaître nos buts et objectifs.

Le Comité pour les trois prochaines années sera élu à l’occasion de cette Assemblée. Le Président qui avait annoncé sont retrait accepte de se représenter, aucun membre du Comité n’ayant souhaité le remplacer.

Le Président rappelle les statuts de la Ligue et explique la nécessité de venir en aide à des refuges en difficulté. L’aide financière annuelle est d’environ CHF 65'000.- et comprend principalement la prise en charge de frais vétérinaires et de nourriture. Mais elle peut aussi se réaliser sous forme de prêts remboursables. Le Président donne l’exemple d’un refuge qui n’avait plus les liquidités suffisantes en fin d’année, auquel la Ligue a pu apporter un soutien.
Un membre demande s’il n’y a pas un problème de gestion dans le cas d’un refuge qui se retrouve soudainement sans liquidités ?

M. Oscar Appiani, Fondateur du refuge de Cottendart, complète l’information donnée par le Président. L’activité d’un refuge varie selon le nombre d’animaux secourus et les frais non prévus auxquels il doit faire face. Son refuge fait aussi office de fourrière pour l’Etat neuchâtelois, lequel n’offre pas un défraiement suffisant pour les prises en charge d’animaux, de sorte qu’il s’est retrouvé en difficulté en fin d’année. Grâce à un prêt sans intérêt de la Ligue, il a pu débloquer la situation. Le prêt a également été remboursé entre temps. Il remercie le Président et la Ligue de lui avoir apporté un soutien à ce moment.

Le Président poursuit avec la mention d’un nouveau soutien financier apporté à un jeune chercheur qui développe un nouveau modèle cellulaire de tumeur de poumon en 3D. Ce modèle qui utilise exclusivement des tissus humains provenant de biopsies réalisées en milieu hospitalier, permettra d’étudier la toxicité de nouvelles molécules et l’étude de nouveaux traitements pour le cancer.

Les actions sur Vaud et Genève ont eu un excellent impact auprès du public, malgré le silence total des médias et la censure des annonces prévues dans les journaux La Tribune de Genève et 24 Heures. L’action sur Fribourg a par contre été bien relayée par les médias locaux.

La campagne contre la fourrure menée en collaboration avec d’autres associations n’a pas eu beaucoup d’impact. Beaucoup de cols en fourrure sont visibles dans les rues.

Le Président conclut en remerciant Luc Fournier, Vice-président, pour le travail qu’il effectue, ainsi que Maja Schmid, Trésorière, pour la gestion administrative de la Ligue.

3. Rapport de la Trésorière et des Vérificateurs aux comptes

Cette année encore, la Trésorière s’est déplacée dans le canton de Neuchâtel chez les Vérificateurs aux comptes. Cela leur a permis d’avoir plus de temps pour effectuer les vérifications et poser leurs questions quant aux dépenses.
Maja Schmid fait lecture à l’Assemblée de son rapport de Trésorière. Sylvie Benoît fait ensuite lecture de celui des Vérificateurs aux comptes (voir Rapport 2013 de la Trésorière et Rapport 2013 des Vérificateurs aux comptes).

4. Discussion et vote des deux précédents rapports

Aucune question n'étant posée sur les deux rapports, le Président propose de voter leur approbation: OUI à l'unanimité.

5. Elections statuaires du Comité

Le Président annonce que Suzanne Wachtl ne se représente pas au Comité mais reste membre de la Ligue. Il passe la parole au Vice-président pour procéder à l’élection du Président. Le Vice-président remercie Max Moret et lui souhaite de pouvoir poursuivre son engagement autant que possible. Il présente également les deux nouveaux membres qui se présentent à l’élection. Benjamin Frei, de Bâle-Campagne, étudiant ingénieur en environnement à Zürich. Militant très actif, il est en charge de l’organisation des actions de la Ligue du côté de la Suisse alémanique.
Paul Ecoffey, de Genève, pharmacien. Il apportera ses connaissances scientifiques notamment dans le suivi des dossiers liés à l’expérimentation animale.

L’Assemblée procède à l’élection du nouveau Comité pour la période 2014 - 2017

Sont élus membre du Comité, avec signature à deux:
Président, Maxime MORET : Oui avec une abstention;
Vice-président, Luc FOURNIER : Oui à l'unanimité;
Trésorière, Maja SCHMID : Oui à l'unanimité;
Secrétaire au Comité, Laurianne Parent : Oui à l'unanimité.

Sont élus membres du Comité:
Sylvie Benoît (NE), Paul Ecoffey (GE), Benjamin Frei (BL), Michèle Loisel (NE), Suzanne Karagöz (GE), Damiann Clerc (VD) : Oui à l'unanimité.

Le Président remercie l'Assemblée pour ce vote et passe au point suivant de l'ordre du jour.

6. Elections des Vérificateurs aux comptes

Sylvie Benoît et Oscar Appiani sont d’accord de se représenter au poste de Vérificateurs aux comptes. Le Président rappelle qu’il faut une troisième candidature. Une membre demande quelle charge de travail représente cette activité. Le Président indique que la comptabilité est professionnellement tenue à jour par la Trésorière et une comptable indépendante. L’activité consiste principalement à s’assurer que les dépenses soient conformes aux buts et objectifs de la Ligue. Il s’agit de quelques heures de travail par année, durant lesquelles la totalité de la comptabilité est passée en revue. Suite à ces explications, Michèle Perroud propose sa candidature.

Le Président procède aux votes pour l’élection de Sylvie Benoît, d’Oscar Appiani et Michèle Perroud : Oui à l'unanimité.

7. Admissions/démissions

Le Président annonce que la Ligue a accueilli 745 nouveaux membres en 2013. Au total, la Ligue comptabilise environ 10'000 membres.

8. Divers

Le Président donne ensuite la parole aux membres présents.

Un Membre remercie la LSCV pour son travail et la publication du journal en trois langues. Il n’est pas étonné par l’attitude des médias à l’encontre des campagnes menées par la Ligue.
Malgré son intérêt pour la LSCV, il se demande comment il pourrait être possible de remplacer certaines expériences et si les buts et objectifs de la Ligue pourront être atteints un jour.

Le Président répond que la Ligue travaille dans l’immédiat à faire diminuer le nombre d’animaux utilisés dans les expériences et à faire respecter la loi sur la protection des animaux, en vue de l’abolition totale de la vivisection.
Le Vice-président ajoute que la pratique de l’expérimentation animale commence aussi à être critiquée par les industries elles-mêmes. Il cite un article publié dans la revue scientifique Nature, dans lequel un ancien responsable de l’industrie pharmaceutique Amgen reprochait aux expériences sur animaux menées dans le domaine de l’oncologie d’être en grande partie non reproductibles et inutilisables. Le projet de ce jeune chercheur soutenu par la Ligue (voir point 2) vise justement à remplacer les modèles animaux dans la recherche sur le cancer par de nouveaux modèles d’études plus fiables. Le modèle animal finira principalement par être abandonné pour la recherche clinique parce qu’il n’est pas bon. Ce moment arrivera plus ou moins vite, selon les financements attribués aux développements des méthodes substitutives.

Le Président indique qu’au sein de l’Université de Genève un collectif d’étudiants s’est formé pour inciter le rectorat à s’engager dans le développement de ces méthodes. Ils ont réussi à organiser une conférence suivie d’un débat dans un des auditoriums de l’Uni Mail le 30 avril 2014. Des détails sur la conférence seront prochainement communiqués.

Plus aucun membre ne souhaitant prendre la parole, le Président clôt l'Assemblée générale à 15h00 et invite les membres présents à partager le verre de l'amitié.

 


Inscrivez-vous à notre

.........................................

Rapport d’activités annuel

2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015

PV de l'Assemblée Générale

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016