DE | IT

search


Kontakt
maps

Links


Fr


De

25 avril 2012 - Communiqué de presse

Fermeture du site de Merck Serono à Genève : La fin du modèle animal pour la recherche médicale ?

Vives émotions après l’annonce abrupte le 24 avril 2012 de la fermeture du site de Merck Serono à Genève. Le licenciement collectif devrait toucher les 1250 employés du site. 750 postes devraient être transférés sur des sites de l’entreprise pharmaceutique en Allemagne, aux Etats-Unis et en Chine.

Au delà du drame humain lié à cette restructuration touchant la troisième plus importante entreprise pharmaceutique en Suisse, se pose la question de la pertinence des recherches menées par Merck Serono. Car dans les faits, plus rien d’innovant ne sort de ce laboratoire depuis de nombreuses années. 

Pourtant, des centaines de milliers de molécules sont screenées chaque année. Parmi celles-ci, des dizaines sont testées sur des modèles animaux dans des domaines tels que les maladies neurodégénératives ou inflammatoires.
Des dizaines de nouvelles expériences sont ainsi menées chaque année, utilisant des dizaines de milliers d’animaux. La plupart de ces expériences induisent de fortes souffrances aux animaux, sans que l’administration d’un anti-douleur ne puisse les soulager.
 
Au final, toutes ces expériences n’auront démontré que leur inutilité. Ernesto Bertarelli a revendu pour plus de 10 milliards d’euros en 2006 une coquille – presque -  vide au groupe pharmaceutique allemand Merck , dont on peut se demander comment il a pu se laisser leurrer par une capacité innovante aussi faible.

Accusé de mollesse dans sa réaction à l’annonce des licenciements massifs, le Conseil d’Etat genevois assure découvrir avec stupeur la volonté de fermeture du site par Merck. En réalité, il était avisé depuis plusieurs mois des projets de restructuration de l’entreprise.
Mais comment oser annoncer au public que Merck Serono boucle ses portes parce que l’innovation est nulle dans cette entreprise, malgré les milliards investis ? Le Conseil d’Etat cherche toujours

En liquidant son entreprise avant qu’elle ne coule par elle-même, Bertarelli a plutôt réalisé une bonne affaire.
La vivisection a continué dans les sous-sols de l’entreprise genevoise. Des centaines de milliers d’animaux ont été affligés de toutes sortes de maladies terriblement douloureuses pour une recherche dépassée et inutile

L’Interpharma opportuniste
 
L’association faîtière des industries pharmaceutiques suisses profite du plan de restructuration pour dénoncer dans un communiqué les procédures requises pour lancer des essais cliniques ou les retards pris dans l’autorisation de mises sur le marché de nouveaux médicaments. Comme si la mise sur le marché de nouvelles thérapies inutiles ou induisant de néfastes effets secondaires allait dynamiser la recherche médicale. Car l’Interpharma comme la plupart des entreprises pharmaceutiques se trouvent elles aussi dans une impasse qui ne cesse de s’accentuer. L’absence d’innovation dans la recherche, qui se traduit par le recyclage d’anciennes molécules thérapeutiques en une nouvelle formulation et diffusion avec un nouveau packaging.

L’échec de Merck Serono : Une chance pour une recherche médicale plus efficiente
 
Après des années de recherche inutiles sur des centaines de milliers de rats, souris et autres animaux, il serait temps que la recherche lémanique s’oriente enfin vers l’utilisation de matériel humain pour étudier des maladies humaines. Avec la proximité d’importants complexes hospitaliers qui incinèrent chaque année et pour des raisons « éthiques », des tonnes de tissus humains provenant de biopsies ou d’opérations, l’inutilisation de ces ressources constitue un véritable gâchis.
 
Le départ de Merck Serono offre l’opportunité de développer un pôle de compétence dans le développement de nouvelles méthodes de recherche médicale, innovantes et plus fiables que l’utilisation du modèle animal.


Inscrivez-vous à notre


..................................

Avec quel aliment nourrissez-vous votre chien ou chat ?

Il existe des marques de nourriture non testée sur les animaux »» Suite

..................................

Quelle justification à l’expérimentation animale ?
»» Suite

..................................

Expérimentation animale ou méthode de remplacement ?
Avec des fonds en suffisance et la possibilité pour des chercheurs de mener une carrière scientifique sans animaux, la recherche médicale ferait des progrès rapides et spectaculaires.
»» Suite


..................................

L'animal n'est pas le modèle biologique de l'homme
Essai clinique d'un futur médicament : 6 hommes hospitalisés. »» Suite



..................................

Publier ou périr
Un système qui ne favorise pas l'innovation
»» Suite

..................................

Arnaques à la publication
Pour obtenir de l’argent, les scientifiques oeuvrant dans les institutions publiques doivent régulièrement publier leurs travaux dans des revues scientifiques. »» Suite

..................................

Les universités et l’expérimentation animale »» Suite

..................................