DE | IT

search


Kontakt
maps

Links


Fr


De

Octobre 2012

Compte-rendu de la réunion de l’ECEAE à Bruxelles
du 17 au 19 octobre 2012

Maja Schmid a représenté la LSCV à l’occasion de la seconde réunion 2012 de la Coalition européenne pour mettre fin à l'expérimentation animale (ECEAE). Celle-ci a eu lieu à Bruxelles, capitale de la Belgique. Cette ville n’a pas été choisie au hasard, la capitale belge abritant le deuxième parlement européen.

L’entrée en vigueur de l’interdiction totale des tests sur animaux pour les produits cosmétiques étant définitive en mars 2013, il était possible qu’une discussion, pour reporter l’interdiction de 10 ans, ait lieu à l’occasion de la session parlementaire bruxelloise agendée du 22 au 26 octobre 2012. Objectif de l’ECEAE : interpeller le 18 octobre les commissaires européens déjà réunis au parlement, pour les sensibiliser aux conséquences d’un report de l’interdiction.

17 octobre - Budget ECEAE, Organisation et préparation de la journée du 18 octobre

La première journée a été principalement consacrée à l’organisation interne de l’ECEAE et à la journée d’actions et de lobbying du lendemain.

18 octobre - Actions « Cosmétiques sans cruauté » au parlement européen

La journée a commencé dès 8h30 avec l’organisation, par l’ECEAE au sein du parlement, d’une conférence-petit-déjeuner auxquels étaient conviés les parlementaires européens.
Le député Britannique Chris Davies, du groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe, a été le premier à prendre la parole. Suivi par Nick Palmer, de la British Union for the Abolition of Vivisection (ECEAE), qui a fourni des explications sur la Directive Cosmétiques. Ensuite, Irmela Ruhdel, du Deutscher Tierschutzbund (ECEAE), a développé l’aspect éthique de l’interdiction des tests sur animaux. Katy Taylor, biologiste auprès de l'ECEAE, a conclu par un exposé sur les méthodes substitutives. Des discussions entre les délégués de l’ECEAE et les députés ont clôturé cette rencontre.
A 11h00, les 241'987 signatures récoltées dans le cadre de la campagne « Cosmétiques sans cruauté » (No Cruel Cosmetics) ont été solennellement remises par l’ECEAE à une représentante du parlement européen sur le parvis du parlement.


La manifestation "Cosmétiques sans cruauté" s'est poursuivie à 12 h avec une Flashmob  dans un parc public et dans les rues de Bruxelles. Un chœur de Gospel y a chanté des textes spécialement écrits pour la manifestation. Des biscuits entièrement vegan en forme de lapin ont été distribués au public qui suivait cette manifestation avec beaucoup d'intérêt.



Parallèlement aux actions menées au parlement, les organisations membres de l’ECEAE LSCV, BUAV, Deutscher Tierschutzbund et Djurens Rätt, ont publié en leurs noms propres des annonces dans la revue du parlement, laquelle éditait plusieurs articles sur l’application de la directive cosmétique.

En couverture du « Parliament magazine », le danois Dan Jørgensen du groupe de l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen.
Le député appelait la Commission européenne à respecter les souhaits des citoyens de l'UE et à mettre en application la directive cosmétique.
« L'UE a fait la promesse à ses citoyens que les vitrines des magasins seront exemptes de cosmétiques testés sur les animaux en 2013. Il est temps que cette promesse devienne réalité »

Sur deux pages, l’annonce de la LSCV rappelait le manque de fiabilité des tests sur les animaux pour une application humaine. Egalement le manque de volonté et de moyens consacrés par les entreprises cosmétiques pour développer des méthodes de remplacements aux tests in vivo sur animaux :

« Le choix du soutien aux développements de nouvelles méthodes substitutives est entre les mains du Parlement européen. Sans lois contraignantes, aucune amélioration de la situation n’est à envisager. Ce n’est pas aux industries de dicter les mesures de santé publique. Nous appelons les députés du Parlement à imposer un calendrier clair aux industries, pour en finir avec les tests de toxicité sur les animaux et développer des méthodes de recherche réellement au service de la santé publique.
Nous appelons les députés du Parlement à renoncer au report de l’interdiction des tests sur animaux pour les produits cosmétiques prévu en mars 2013 ».

19 octobre - Label HCS, REACH, campagne contre les transports de singes par Air France pour les laboratoires

La journée a commencé par une bonne nouvelle avec l’annonce de la certification HHPS (Humane Household Products Standard) pour la marque ECOVER, spécialisée dans les produits d’entretien ménager.
Katy Taylor a présenté un compte-rendu de son activité lors d’études de dossiers pour REACH (enregistrement, évaluation, autorisation et restriction des produits chimiques).
Des discussions ont aussi été menées concernant la campagne contre Air France qui continue de transporter des singes pour l’expérimentation animale. Les singes proviennent principalement de l'île Maurice, de l'Inde et de la Chine. Ils sont soit capturés à l’état sauvage, soit élevés dans des centres pour fournir les laboratoires.
Plusieurs actions européennes ont déjà eu lieu devant les succursales et le siège parisien d'Air France. Des actions ciblées auront lieu ces prochains mois.
Outre Air France, China Southern Airlines, Continental Airlines, Philippine Airlines et Vietnam Airlines sont les dernières compagnies à accepter de transporter des primates pour la recherche.


Inscrivez-vous à notre


..................................

Avec quel aliment nourrissez-vous votre chien ou chat ?

Il existe des marques de nourriture non testée sur les animaux »» Suite

..................................

Quelle justification à l’expérimentation animale ?
»» Suite

..................................

Expérimentation animale ou méthode de remplacement ?
Avec des fonds en suffisance et la possibilité pour des chercheurs de mener une carrière scientifique sans animaux, la recherche médicale ferait des progrès rapides et spectaculaires.
»» Suite


..................................

L'animal n'est pas le modèle biologique de l'homme
Essai clinique d'un futur médicament : 6 hommes hospitalisés. »» Suite



..................................

Publier ou périr
Un système qui ne favorise pas l'innovation
»» Suite

..................................

Arnaques à la publication
Pour obtenir de l’argent, les scientifiques oeuvrant dans les institutions publiques doivent régulièrement publier leurs travaux dans des revues scientifiques. »» Suite

..................................

Les universités et l’expérimentation animale »» Suite

..................................