DE | IT

search


Kontakt
maps

Links


Fr


De

Communiqué de presse - Thônex, le 25 novembre 2013

»» Dossier de presse

CAMPUS BIOTECH - Un nouveau projet pour le bassin lémanique

Pour un centre d’excellence consacré au développement de nouvelles méthodes substitutives

La recherche humaine en bio- et neuro-ingénierie et les neurosciences consistent-elles à expérimenter des animaux ?
C’est pourtant ce que nous prépare le Campus Biotech, suite au rachat en mai 2013 de l'ancien site de Merck Serono par le consortium réunissant les milliardaires Wyss et Bertarelli.

Les anciennes animaleries de Merck Serono réhabilitées, ce sont environ 10'000 animaux qui seront prochainement au service des chercheurs du Campus Biotech, issus notamment de l’Université de Genève (UNIGE) et de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

Quitte à devoir débourser des millions issus de fonds publics, la Ligue suisse contre la vivisection propose un projet novateur, réellement au service de la santé publique.

L’UNIGE n’a pas besoin d’un site supplémentaire pour pratiquer encore et encore des expérimentations animales. Elle dispose déjà de milliers de cages contenant environ 40'000 animaux dans ses animaleries. Le canton de Genève lui a même offert pour plusieurs dizaines de millions l’extension de son animalerie de la faculté de médecine, ce qui lui permettra d’ici 2014 de doubler le nombre de ses cages, pour un total de 15'000 animaux supplémentaires. L’EPFL dispose lui aussi de dizaine de milliers d’animaux sur son site à Ecublens. En 10 ans, l’EPFL est même devenu l’un des plus importants centres d’expérimentations animales de Suisse.

L’expérimentation animale financée par les contribuables, ça suffit.
Nos hautes écoles financent chaque année des centaines de nouvelles études impliquant des expérimentations animales, lesquelles produisent une multitude de publications scientifiques. Mais au final, quels sont leurs réels intérêts pour la santé humaine ?

Nous demandons que les fonds publics consacrés au Campus Biotech servent à soutenir la création d’un centre d’excellence consacré au développement de nouvelles méthodes substitutives.

La recherche visant à remplacer le modèle animal pour la recherche médicale n’est soutenue ni par nos hautes écoles, ni par nos pouvoirs publics.
Bien que la Confédération ait l’obligation d’encourager « en collaboration avec les hautes écoles et l'industrie, le développement, la reconnaissance et l'application de méthodes qui peuvent remplacer des expériences sur les animaux » (art. 22, al. 2 LPA), elle ne leur consacre en moyenne chaque année que CHF 300'000.-.
A l’inverse, elle alloue directement environ CHF 70 millions à des expérimentations animales, par le biais du FNS. Rien que les frais annuels d’entretien des animaleries publiques, coûtent CHF 80 millions aux contribuables.

Le Campus Biotech est le site idéal pour démarrer un nouveau projet réellement novateur. Un site d’excellence dévolu aux méthodes de recherche apportant des résultats pertinents, directement transposables à l’homme.

Avec peu de moyens, la recherche in vitro a réalisé des progrès spectaculaires ces dernières années. Avec des fonds en conséquence, les progrès seront rapides et ouvrirons de nouvelles voies de recherche et perspectives de carrières académiques.

L’avenir de la recherche passe par le développement de nouvelles méthodes substitutives.
Nous vous invitons à prendre connaissance de notre dossier joint en annexe. Il contient des informations sur le développement du Campus Biotech, ainsi que les sources et références des informations communiquées.

Notre responsable pour cette campagne d’informations, le Dr. med. vet. André Ménache, se tient également à votre disposition pour toutes questions.

Contact : Dr. med. vet. André Ménache
a.menache@lscv.ch

En vous remerciant pour votre attention, nous vous adressons nos meilleures salutations.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Articles liés :
»» Pour un centre d’excellence consacré au développement de nouvelles méthodes substitutives
»» Combien coûtent aux contribuables genevois les expérimentations animales menées par l’Université de Genève ?



Inscrivez-vous à notre


..................................

Avec quel aliment nourrissez-vous votre chien ou chat ?

Il existe des marques de nourriture non testée sur les animaux »» Suite

..................................

Quelle justification à l’expérimentation animale ?
»» Suite

..................................

Expérimentation animale ou méthode de remplacement ?
Avec des fonds en suffisance et la possibilité pour des chercheurs de mener une carrière scientifique sans animaux, la recherche médicale ferait des progrès rapides et spectaculaires.
»» Suite


..................................

L'animal n'est pas le modèle biologique de l'homme
Essai clinique d'un futur médicament : 6 hommes hospitalisés. »» Suite



..................................

Publier ou périr
Un système qui ne favorise pas l'innovation
»» Suite

..................................

Arnaques à la publication
Pour obtenir de l’argent, les scientifiques oeuvrant dans les institutions publiques doivent régulièrement publier leurs travaux dans des revues scientifiques. »» Suite

..................................

Les universités et l’expérimentation animale »» Suite

..................................