DE | IT

search


Kontakt
maps

Links


Fr


De

Chaire Doerenkamp-Naef-Zbinden
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Rapport d'activité 2011

Pour sa troisième année d’activités, le Professeur Pierre Cosson, titulaire de la chaire, décrit les différents enseignements et formations offerts aux étudiants ou chercheurs.

Enseigner les méthodes alternatives à
l'expérimentation animale

Dans le cadre de la chaire universitaire, nous menons des activités d'enseignement des méthodes alternatives à l'expérimentation animale à différents niveaux: sensibilisation des jeunes étudiants, formation de jeunes scientifiques, séminaires spécialisés pour des professionnels plus avancés. Ces activités, mises en place ces dernières années ont été amplifiées cette année.

En deuxième et troisième année de médecine, nous avons créé précédemment un cours à option (non-obligatoire) d'introduction aux méthodes alternatives (32 h sur un semestre). Nous avons fait face cette année à un problème réjouissant : après le succès de la première édition, bien que nous ayons doublé la capacité d'accueil (12 étudiants), nous n'avons pas pu satisfaire la demande de tous les étudiants. Nous comptons augmenter encore les capacités d'accueil dès l'an prochain.

Au niveau des étudiants en thèse, notre laboratoire accueille actuellement trois étudiants travaillant sur différents aspects des modèles alternatifs que nous développons (utilisation de modèles non-mammifères pour l'étude des maladies infectieuses). Mentionnons notamment un article publié début 2012, qui démontre que des Daphnies peuvent remplacer avantageusement des souris pour l'étude de certaines maladies infectieuses.

Pour des chercheurs établis, la rencontre annuelle d'une journée sur le développement de méthodes alternatives pour l'étude des maladies infectieuses a eu lieu au printemps 2011 à Genève, et a été couplée à une rencontre d'une école doctorale et d'un réseau de recherche appliquée. Ceci a permis de présenter des travaux sur les modèles alternatifs à une large audience.

Production d’anticorps in vitro

Un des objectifs spécifiques de notre laboratoire est de développer et de diffuser une nouvelle méthode in vitro (banques de phages) permettant de remplacer les animaux pour produire des anticorps. Cette année nous avons franchi une nouvelle étape avec la mise en place à partir de janvier 2012 d'un service pilote ouvert aux scientifiques de l'Université, avec le soutien du rectorat et du décanat de la Faculté de Médecine. Au cours des deux années à venir, notre objectif est de développer un service ouvert qui permette de remplacer l'utilisation d'animaux pour la production d'anticorps et pourrait être étendu ensuite à des cercles plus larges (Suisse, Europe...).

Parmi les nouveaux projets pour l'année à venir, saluons la création d'un nouveau cours à Genève destiné à enseigner l'usage des méthodes alternatives dans le domaine de la toxicologie. Ce domaine, où de nombreux animaux sont utilisés pour évaluer la toxicité de produits, a un immense potentiel de réduction de l'expérimentation animale. Avec la participation de notre chaire, ce cours rassemble divers enseignants issus du monde de l'entreprise ou du monde académique.

En conclusion, trois ans après la création de la chaire Doerenkamp-Naef-Zbinden, nos projets avancent de façon satisfaisante. L'enseignement des méthodes alternatives progresse. Notre plateforme de remplacement des animaux pour produire des anticorps entre en phase pilote. Enfin nos travaux de recherche, publiés dans des revues internationales, permettent de diffuser ces nouvelles méthodes à une large audience.

Prof Pierre Cosson
Centre Medical Universitaire
Dpt of Cell Physiology and Metabolism


Inscrivez-vous à notre

Méthodes substitutives à l'expérimentation animale
»» Soutiens LSCV

»» InterNICHE

»» Epithelix

Chaire d'enseignement des méthodes substitutives -
»» Doerenkamp-Naef-Zbinden