DE | IT

search


Kontakt
maps

Links


Fr


De

Actualisation : juin 2013

Les types de tests pratiqués sur les animaux

Les tests sur les animaux visent principalement à évaluer les propriétés et la toxicité des produits ou ingrédients les composant.

Tests sur les propriétés d’un nouveau produit : On étudie par exemple les propriétés d’absorption d’une nouvelle crème, la capacité couvrante d’un rouge à lèvres (tests effectués généralement sur le rectum des lapins !) De plus en plus de fabricants font appel à des volontaires humains pour ces études, après que les tests de toxicité aient écarté tout danger possible pour les participants.

Tests de toxicités pour un nouveau produit : Ces tests sont généralement prescrits par la législation, pour toute nouvelle substance entrant dans la composition d’un produit fini.

Les lapins et les rongeurs sont les animaux les plus utilisés pour tester les cosmétiques

Depuis le début des années 2000, l’utilisation de nouvelles technologies a contribué au développement de nouvelles méthodes substitutives toujours plus performantes. La plupart des tests de toxicité peuvent se réaliser sur des modèles in vitro, utilisant des cultures de tissus ou de cellules humaines.
Malheureusement, seules les entreprises en activité dans les pays membres de l’Union européenne ont l’obligation de recourir à ces tests in vitro. Bien que l’utilisation de modèles in vitro soit plus sûre et plus économique, aujourd’hui encore, beaucoup de fabricants préfèrent exécuter ces tests de toxicité sur des animaux. En partie parce qu’ils sont nombreux à disposer d’animaleries et de personnel dévolu à cette tâche.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Parmi les tests de toxicité effectués sur les animaux, en voici trois pratiqués sans anesthésie et toujours utilisés :

Le test d’irritation oculaire sert à déterminer si les substances susceptibles d’être appliquées autour ou à l'intérieur de l’œil peuvent causer une irritation ou des lésions.
Après l’application de la substance à tester, les réactions de l’œil sont observées et annotées selon l’intensité des différentes réactions : paupière tuméfiée, iris enflammé, cornée ulcérée ou si l’animal est devenu aveugle de cet œil.

Le test d’irritation cutanée sert à déterminer si les substances peuvent être localement irritantes pour la peau. Le pelage de l’animal est rasé sur une surface. La substance à tester est appliquée sur la peau et les effets sont observés durant les jours suivants.

La phototoxicité est définie comme une réaction toxique déclenchée par une première  exposition de la peau à certains produits chimiques, suivie d’une exposition à la lumière ou bien par l’irradiation de la peau après administration d’un produit chimique par voie systémique.
Ce test est utilisé notamment pour tester les substances chimiques entrant dans la composition des crèmes solaires. Les animaux sont enduits de crème puis exposés sous des lampes jusqu’à leur brûler la peau.


Inscrivez-vous à notre

News

Février 2016

Tests sur animaux pour les produits cosmétiques bientôt interdits en Corée du Sud

La Corée du Sud vise l’interdiction de tous les tests sur animaux pour la production de produits cosmétiques pour 2018. Cela concernera tant les produits finis que les ingrédients entrant dans la composition des produits.
Une telle interdiction n’est pour le moment en vigueur qu’au sein de l’Union européenne, en Israël, en Norvège et en Nouvelle Zélande.

..................................

Nouveauté - Une beautybox composée de cosmétiques non testés sur les animaux et vegan
»» Lire

.................................
..................................

Tests sur les animaux pour l’élaboration et la production de produits cosmétiques

La situation en Suisse et dans le monde
»» Lire

 

 

Connaître les tests
faits sur les animaux pour tester les cosmétiques
»» Lire

Cosmétiques : cocktails chimiques !

Pour y comprendre quelque chose à la liste des ingrédients des cosmétiques.
»» Lire