DE | IT

search


Kontakt
maps

Links


Fr


De

Février 2006

L’Oréal s’offre Body Shop…
Parce que je le vaux bien ?

L’Oréal, géant mondial des cosmétiques, a racheté le britannique Body Shop pour 945 millions d’euros en février dernier, suite à une OPA amicale approuvée par le Conseil de Body Shop. Avec plus de 2000 magasins répartis dans 54 pays, un bénéfice de 57 millions d’euros en 2005 pour un chiffre d’affaire de 600 millions d’euros, Body Shop permet à l’Oréal de se donner une image aux yeux du publique plus « éthique », tout en lui faisant gagner de l’argent.
Selon un communiqué de l’Oréal, Body Shop, dont les fondateurs Anita et Gordon Roddick conservent 18% des parts, devrait rester une entité séparée du groupe L’Oréal et garder sa direction actuelle.
Anita Roddick, qui a participé à un point presse avec le PDG de l’Oréal Lindsay Owen-Jones dans un grand hôtel Londonien, a dit son «étonnement » mais aussi «sa joie (sic!) » de se voir mariée à la plus grande entreprise des cosmétiques du monde.

Les Roddick ont démarré leur activité en 1976, avec une petite boutique anglaise, et le temps où ils ne vendaient que des produits fabriqués à partir d'ingrédients naturels achetés dans des pays en développement et vendus dans des emballages recyclés semble assez lointain. Depuis plusieurs années, les cosmétiques Body Shop sont plutôt montrés du doigt par les associations de protection de la nature et des consommateurs, en raison des nombreuses substances chimiques qui les composent.

Body Shop doit-il toujours être inclus dans les listes de cosmétiques
non testés sur les animaux ?


Historiquement, il faut rappeler que Body Shop, plus que toute autre marque de cosmétique a permis de sensibiliser l’opinion publique à la cruauté des tests de cosmétologie pratiqués sur les animaux. Son engagement contre ces tests n’était pas seulement un argument marketing mais se concrétisait également par diverses actions, tels que des soutiens financiers à diverses associations antivivisectionistes par exemple. Et pour l’anecdote, le seul commerce à nous avoir fourni l’électricité pour alimenter un stand d’informations sur la voie publique était un magasin Body Shop !
Néanmoins, la situation actuelle est complètement différente. En premier lieu, avec 18% de parts, les Roddick n’ont plus rien à dire sur la politique qui sera menée à l’avenir par Body Shop. Ensuite, l’Oréal a dépensé tellement d’énergie pour soutenir l’expérimentation animale que nous n’avons aucune illusion sur ce qu’ils pensent du respect des animaux témoignés jusqu’à présent par Body Shop. Et suite au tollé provoqué outre-atlantique par le rachat de Body Shop, il est également probable que peu de consommateurs militants continueront à acheter des produits dont les bénéfices iront grossir ceux de l’Oréal !


Inscrivez-vous à notre

News

Février 2016

Tests sur animaux pour les produits cosmétiques bientôt interdits en Corée du Sud

La Corée du Sud vise l’interdiction de tous les tests sur animaux pour la production de produits cosmétiques pour 2018. Cela concernera tant les produits finis que les ingrédients entrant dans la composition des produits.
Une telle interdiction n’est pour le moment en vigueur qu’au sein de l’Union européenne, en Israël, en Norvège et en Nouvelle Zélande.

..................................

Nouveauté - Une beautybox composée de cosmétiques non testés sur les animaux et vegan
»» Lire

.................................
..................................

Tests sur les animaux pour l’élaboration et la production de produits cosmétiques

La situation en Suisse et dans le monde
»» Lire

 

 

Connaître les tests
faits sur les animaux pour tester les cosmétiques
»» Lire

Cosmétiques : cocktails chimiques !

Pour y comprendre quelque chose à la liste des ingrédients des cosmétiques.
»» Lire