DE | IT

search


Kontakt
maps

Links


Fr


De

Pas d’applaudissements pour les animaux de cirque!

Depuis le début de l'été 2014, la LSCV a déjà organisé des dizaines de manifestations pacifistes durant les représentations des cirques Knie, Nock et Cirque Royal en Suisse. Objectif : informer le public.

Peut-on se divertir de la souffrance des animaux ? Comment les animaux sauvages vivant dans des zoos ou des cirques supportent-ils leur quotidien ?

Une enquête publiée en mai passé par le journal allemand Die Welt a dévoilé les méthodes mises en œuvre dans plusieurs zoos pour présenter au public des animaux « heureux » d’être là : la plupart sont sous anxiolytiques, antibiotiques et autres psychotropes. Les dauphins ne sont pas mieux lotis.
Le directeur du zoo de Duisbourg a finalement reconnu devant le Parlement de Düsseldorf que ses animaux étaient également sous antidépresseurs. Huit dauphins étaient morts en Suisse entre 2008 et 2011 dans le delphinarium Connyland de Lipperswil. L’autopsie des deux derniers cadavres avait mis en évidence une surdose de médicaments. La législation interdit depuis 2012 l’importation des cétacés en Suisse.

Quant aux cirques, la situation pourrait-elle être différente ? Les éléphants, chameaux et autres animaux sauvages qui paradent régulièrement peuvent-ils être détenus de façon satisfaisante ? Cinq pays européens, comme la Belgique et l’Autriche, ont déjà répondu non en interdisant leur utilisation. En Suisse, les cirques bénéficient de dérogations spéciales pour leurs zoos itinérants. Ils ne doivent respecter les dispositions légales « que si cela est possible ». Les animaux coincés sur un parking n’ont qu’à prendre leur mal en patience. L’explication étant que ces animaux « font de l’exercice » durant leur numéro sous chapiteau. Sauf que la plupart d’entre eux n’ont aucun numéro. Ils ne sont en cage que pour attirer un public prêt à payer une entrée pour visiter la ménagerie.

Knie, 2015, Neuchâtel

La question va au-delà de la maltraitance animale. Elle interpelle aussi sur la valeur de nos actes. Notre intérêt particulier est-il prépondérant sur les souffrances qu’il peut engendrer ? Pouvons-nous infliger à un être vivant une chose qu’il nous serait insupportable de subir ? Les animaux ne sont nécessaires ni dans notre assiette ni pour nous divertir. De nombreux cirques se passent totalement d’animaux et leurs numéros nous émerveillent par leurs qualités. Inutile de voir des éléphants tourner en rond comme des automates.

D’ailleurs, qu’inflige-t-on en coulisse à un animal sauvage pour qu’il soit aussi docile en public ? Un traitement « humain » ? Aucun cirque suisse n’a encore rendu publics les traitements médicamenteux suivis par ses animaux. Aucun animal sauvage ne peut être « heureux » en cage, même né en captivité.

Knie, 2015, Neuchâtel


Inscrivez-vous à notre

. . . . . . . . . . . . .

Pour des Automnales sans cruauté animale 

. . . . . . . . . . . . .

Suisse - Pétition pour une obligation de castration des chats libres de leurs déplacements

Les organisations de protection animale NetAP et Stiftung für das Tier im Recht (TIR) ainsi que les organisations et signataires participantes demandent au conseil fédéral et au parlement d'instaurer une obligation de castration des chats libres de leurs déplacements, pour endiguer la reproduction excessive des chats et ainsi réduire la souffrance des chats en Suisse.

»» Signez la pétition

. . . . . . . . . . . . .

Arrêtons l'expérimentation animale pour les produits de nettoyage

»» Signez la pétition

. . . . . . . . . . . . .


Actions 2016

Leur vie, leur souffrance
Comment tu peux les aider

»» Suite

. . . . . . . . . . . . .


Actions 2016

»» Suite

. . . . . . . . . . . . .